Benvenuti in Nilak
Italiano English Francese Tedesco Spagnolo

Logo

Votre panier est vide.

S'enregistrer

Mot de passe oublié ?

Rechercher sur le site

Vous êtes actuellement sur :

L’utilisation des vêtements Nilak

Les principales qualités du tissu fabriqué pour la confection des vêtements peuvent être résumées comme suit:

  • Chaud
  • Respirant
  • Sec
  • Pratique à utiliser
  • Hygiénique
  • Écologique

Ces caractéristiques rendent particulièrement avantageux d'utiliser ces vêtements dans les conditions les plus diverses d'utilisation, environnementales et climatiques.

Comment les utiliser

Les sous-vêtements doivent être portés à même la peau: de cette manière la sueur passera directement à l'extérieur en gardant la peau sèche sans trempant le vêtement.

Selon l'ancienne règle de «s'habiller en couches" pour permettre l'ajustement rapide de l'épaisseur des vêtements portés aux conditions environnementales du moment, on peut porter des vêtements en couches superposées: l'étanchéité de la chaleur produite par le corps va augmenter, tout en maintenant la transpiration.

Pour répondre aux divers besoins des personnes liés aux conditions environnementales du moment, les sous-vêtements, à l'exception des vêtements à manches longues et fermeture éclair, sont composés de deux tissus différents: avec le même fil on produit un tissu plus doux et compact et un autre plus léger et plus respirant. Il sera possible de porter un vêtement “léger” ou “lourd” selon le type d'activité qu'on va exercer.

Pour rendre agréable aussi l'aspect esthétique des vêtements, les tissus ont été réalisés dans des différentes couleurs qui permettent les combinaisons les plus colorées et originales.


Gamme des couleurs du tissu lourd

 

       

Jaune

Blanc

Otan

Gris

Noir

       
Rouge Bleu Bleu clair Fuchsia


Gamme des couleurs du tissu léger

 

       

Vert

Blanc

Otan

Gris

Noir

       
Rouge Bleu Bleu clair Fuchsia

Après l'utilisation, les vêtements peuvent être lavés, à la main ou à la machine à laver, avec de l'eau chaude ou froide - jusqu'à 60° - en mélangeant même des tissus avec une autre composition et de n'importe quelle couleur, avec très peu de détergent.

En fait, le matériel, en raison de sa résistance aux liaisons chimiques et de son inertie biologique, est particulièrement réfractaire à toute sorte de saleté, en rendant inutile l'utilisation d'eau particulièrement chaude et de quantités appréciables de détergent.

Aussi, puisque le polypropylène est teint en pâte, avant d'être filé, le colorant ne se disperse pas dans l'eau de lavage, en évitant des tacher les autres vêtements, ainsi que, pour les caractéristiques inertes du materiel, ces vêtements ne restent pas tachés par la teinture dégagée des autres tissus.

Enfin, grace à la presque incapacité du fil d'absorber les liquides, le vêtement en polypropylène ne retient pas les mauvaises odeurs causées par l'acidité de la sueur et assure un séchage rapide et facile du vêtement lavé.

Après le lavage, ces vêtements ne doivent jamais être repassés. La chaleur du fer, en effet, modifie la structure de la surface du tissu en le rendant compact et en réduisant, presque à zéro, sa capacité de transpirer.

Il faut également souligner que, compte tenu de la résistance à l'abrasion et du module d'élasticité très haut du polypropylène, les vêtements ainsi confectionnés ont une grande stabilité dimensionnelle - le tissu ne se rétrécit ni s'élargit avec les lavages ou à cause de l'usure - une haute résistance et une durabilité et une bonne capacité à ne pas garder les plis de surface - le tissu n'est pas "froissé”.

Enfin, puisque le tissu est fait d'un fil continu avec filaments fins, il n'y a pas de points de discontinuité et de faiblesse qui peuvent provoquer la formation fréquente de boucles de ficelle - boulochage - typique, cependant, dans les tissus produits avec un fil discontinu, tout d'abord le tissu de laine. En outre, un léger effet de boulochage, causé par le traitement de surface spécial du tissu, est largement compensé par l'agréable effet doux et velouté

Quand les utiliser

Les vêtements produits avec ce tissu sont particulièrement indiqués tant en été qu'en hiver. En fait, puisque les vêtements sont respirants, il restent secs et frais en été, tandis qu'ils sont idéals à porter dans la saison d'hiver, car ils retiennent la chaleur comme la laine. En outre, grâce aux caractéristiques du polypropylène, ils effectuent une régulation de la chaleur efficace en exaltant les fonctions de thermorégulation de l'organisme humain.

En bref, leur utilisation est particulièrement utile dans de nombreuses activités, telles que:

Pourquoi les utiliser

L'utilisation des vêtements Nilak est fortement recommandée car ils sont:

  • thermorégulateurs
  • hygiéniques
  • écologiques
  • peu couteux

Ces qualités spécifiques, analysées en détail, peuvent être décrites comme suit:

Thermorégulateurs

L’ensemble des caractéristiques du polypropylène, ainsi que le procédé de fabrication particulier du tissu des vêtements Nilak, rend ces sous-vêtements des thermorégulateurs parfaits.

Dans des conditions de santé physique et de bien-être objectif, la température du corps humain se maintient à une valeur à peu près constante d'environ 37°C.

L'ensemble des mécanismes par lesquels l'organisme s'engage à maintenir cette valeur constante est défini

thermorégulation humaine

La chaleur produite par l'organisme au cours de son activité doit être dissipée de sorte que la température du corps peut être maintenue constante.

Dans des conditions de repos ou d'effort physique modéré, celle-ci se maintient à la valeur de 37 ° C, car la chaleur acquise et celle perdue sont compensées autant que possible à travers un système de thermorégulation en fonction de réponses réflexes (qui se produisent d'une manière involontaire).

Pendant le travail ou le sport, le corps humain développe l'énergie pour effectuer un travail mécanique par l'activité musculaire. Étant donné que le rendement du procédé est égal à environ 20%, l'excès d'énergie développée est transformée en chaleur et doit être transférée à l'environnement extérieur.

En outre, le corps peut aussi acquérir la chaleur, par exemple, de l'environnement, lors de l'exposition au soleil.

Les méthodes d'échange de chaleur avec l'extérieur par rapport aux conditions physiologiques de la personne et à situation de l'environnement sont:

 

Conduction

PTransfert de la chaleur entre deux corps ayant des températures différentes, en contact les uns avec les autres. Par exemple, si l'on prend en main un morceau de glace, la chaleur est transférée de la surface de la main (qui se refroidit) à la glace (qui se réchauffe et se fond).

Convection

Le transfert de la chaleur entre un corps et un fluide en mouvement autour du corps.
Par exemple, l'éventail est utilisé pour déplacer l'air chauffé du corps et pour la remplacer par de l'air frais

Evaporation

Transformation d'un liquide en vapeur. Pour réaliser cette transformation, il est nécessaire de fournir de l'énergie thermique au liquide.
La sueur (liquide) s'évapore en recevant la chaleur du corps qui se refroidit par conséquent. Inversement, si la sueur reste liquide en percolant sur la peau, le corps ne se refroidit pas.

Rayonnement

L'agitation moléculaire dans un organisme avec une température supérieure à 0 ° K, détermine l'émission de chaleur dans la forme d'ondes électromagnétiques. Sous cette forme, chaque corps peut perdre ou acquérir, de la chaleur en fonction de la température de l'air ambiant.


Le type prédominant d'échange de chaleur et son efficacité, au cours d'une activité physique quelconque, dépendent de la température de l'environnement externe, que ce soit chaud ou froid. Par conséquent, on analyse séparément les deux conditions possibles.


Réponse thermorégulatrice à la chaleur

Au cours de l'exposition à la chaleur, le corps perd de la chaleur, en se refroidissant et rétablissant l'état d'équilibre confortable, principalement grâce à la production de sueur et à son évaporation.

Par conséquent, le micro-environnement situé entre la peau et le vêtement qui la couvre doit favoriser la dispersion de la sueur vaporisée, afin de faciliter la continuation du procédé de refroidissement du corps.

Le vêtement idéal aura donc la perméabilité à la vapeur la plus élevée et une absorption d'eau minimum, pour ne pas créer un environnement saturé qui ralentit l'évaporation.


Réponse thermorégulatrice au froid

Au cours de l'exposition au froid le corps produit de la chaleur par des phénomènes purement physiologiques indépendants des vêtements qui le couvrent.

En revanche, les phénomènes de convection et, marginalement, de conduction et rayonnement, peuvent causer la dispersion de la chaleur du corps provoquant des conditions de malaise ou d'état pathologique.

Donc, le micro-environnement situé entre la peau et le vêtement qui la couvre doit empêcher le procédé de convection de dispersion de la chaleur pour réduire le refroidissement du corps.

En outre, soit pour de besoins de travail soit pour d'activités de loisirs, on effectue souvent des activités musculairement intenses qui déterminent l'élévation de la température corporelle accompagnée d'une transpiration plus ou moins abondante.

Dans ce cas-là, le micro-environnement situé entre la peau et le vêtement qui la couvre doit favoriser la dispersion de la sueur vaporisée, afin de ne pas ralentir le procédé de thermorégulation; toutefois il devrait également être un obstacle à la dissipation de la chaleur excessive par mouvement convectif, autrement, quand l'activité physique cesse et / ou le procédé de vaporisation de la sueur se réduit, on sentira une sensation de froid.

Le vêtement idéal aura alors la perméabilité maximale à la vapeur et l'absorption d'eau minimale, mais aussi le pouvoir isolant maximum pour éviter une perte de chaleur excessive.

En résumé, le tissu qui favorise le plus la thermorégulation humaine possède les caractéristiques assurées par le tissu en polypropylène.

Écologiques

Non moins important est l'aspect environnemental du tissu avec lequel on confectionne les vêtements Nilak. Cette fonctionnalité aussi rend les vêtements ainsi confectionnés préférables à d'autres produits apparemment similaires.

Le procédé de production du polypropylène est entièrement écologique, car il ne cause aucune sorte de pollution, chimique ou thermique.

En effet, le cycle de production du polypropylène ne nécessite pas de lavage à la différence du cycle de production de la laine: il n'y a pas donc d'eaux usées provenant du lavage.

Le cycle de production du polypropylène ne nécessite pas de procédés de blanchiment à la différence du cycle de production du coton: il n'y a pas donc d'eaux usées contenant de décolorants chimiques.

Le polypropylène est teint dans la masse en introduisant dans le polymère, lors de la phase d'extrusion, des pigments qui sont à l'état solide et qui ne sont absolument solubles dans l'eau et dans les solvants principaux. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de recourir aux teintureries comme dans le cas des procédés de production de toutes les autres fibres qui sont teintes en fil, en pièce ou vêtement: cela permet de n'avoir absolument d'eaux usées colorées. Les eaux usées des teintureries sont très polluantes parce que certains colorants contiennent des poisons.

Pour la production de polypropylène on n'utilise pas de solvants ou d'acides, comme c'est le cas avec viscose, triacétate, nylon et polyester.

GLes déchets produits de la filature du polypropylène sont toujours recyclés. Même les chutes de tissage et le déchets de la confection, comme tous les produits en polypropylène, peuvent être recyclés au 100%. C'est pour cette raison aussi que de nombreux grands constructeurs automobiles s'orientent vers l'utilisation de cette fibre même pour les tissus internes de voiture: intérieur des portes, sièges, etc. Les tableaux de bord et d'autres pièces rigides sont déjà en polypropylène.

Même dans une utilisation quotidienne, les vêtements en polypropylène sont intrinsèquement écologiques: pour le lavage, comme mentionné précédemment, ces vêtements nécessitent d'une quantité minimum de détergent à basse température pour obtenir des résultats optimaux de propreté et d'hygiène, en déchargeant moins de détergent avec les eaux usées et en consommant moins d'énergie

Peu couteux

Très important est, finalement, le coût de cette ligne de sous-vêtements pour les sports, les loisirs et les activités de production à l'extérieur ou dans des conditions de stress physique. Même dans ce cas-là des vêtements ainsi confectionnés sont sans doute préférables à d'autres produits apparemment similaires.

Les prix sont en effet toujours plus bas, parfois considérablement, à ceux des sous-vêtements ayant des caractéristiques similaires.

En outre, les caractéristiques réelles et la fonctionnalité assurées par ces vêtements sont toujours supérieures à celles de produits apparemment similaires.

Sources:

  • Ing. Fernando Scotti – Rélation présentée au 24ème Congrès international des fibres chimiques
  • Prof. Marco Bonifazi - Notions de thermorégulation humaine